• Du corbeau ...


    Au delà de la mort, des souffrances et des peines,
    Parcourant montagnes enneigées et sommets,
    Le corbeau de l'orage et des pleurs de la paix
    Prend repos sur l'arbre de notre fin certaine.
     

    Survolant avec noirceur mes joies infantiles,
    Libérant mes peines jugées bien plus utiles,
    Il creuse la plaie de mon cœur de son sombre bec,
    Cherchant à lire le fond de ma bibliothèque.
     

    Mais je m'interpose de toutes mes forces,
    Si faibles, mais je ne veux qu'on m'ouvre le torse
    Pour y découvrir les blanches horreurs
    Qui recouvrent mon cœur de leur belle noirceur.
     

    Larmes de vie, larmes de fer, larmes de sang
    Coulent dans mes veines, parcourant in situ mon corps,
    Ne demandent qu'à s'échapper de cet enfant,
    Espoir de vivre ... et se résigne dans la mort.
     


    Voilà ce que le corbeau pourrait y trouver ;
    Un être plus qu'ignoble ... tant de vanité ...

  • Commentaires

    1
    Samedi 12 Mai 2007 à 11:33
    Tout simplement
    MAGNIFIQUE ! encore une fois un très beau texte ! Un être plus qu'ignoble ... j'espère qu'il n'est pas question de toi dans cette phrase ... et bien pour une fois je ne sais que dire sur ce texte à part Bravo et Merci !
    2
    Samedi 12 Mai 2007 à 13:05
    ...
    Et pourtant ... c'est bien de moi qu'il s'agit ! Mici pour ton commentaire ^_^ !
    3
    Aya
    Samedi 12 Mai 2007 à 21:52
    waouh
    oui ton texte est vraiment tres beau ou trouve tu ton inspiration quel est don ton secret?...
    4
    Samedi 12 Mai 2007 à 22:14
    ...
    je ne sais pas si j'ai un secret ou non, j'écris juste pour me libérer ^^', ensuite que ça plaise aux autres, c'est que du bonus !!
    5
    Jii
    Jeudi 31 Mai 2007 à 10:22
    Joli...
    J'aime les deux derniers vers de la 3ème strophe. Les gens ont trop tendance à considérer blanc = bien, noir = mauvais... Attention tout de même à ne pas tomber dans l'ammalgamme inverse. En lisant tes textes je ne vois pourtant pas un être vaniteux, plutôt quelqu'un qui a l'impression que par sa vie il écrase celle des autres, qui ne voit que par elle l'air qu'il vole aux autres O_o... De toutes façons t'échapperas pas à ton égoïsme, t'es humain hein ^^
    6
    Jeudi 31 Mai 2007 à 21:46
    ...
    Oui, la société a été formatée par la religion durant des siècles, donc il en découle des relations de cause à effets bien déterminées, contre lesquelles je me positionne, d'ailleurs ! Pour ne pas tomber dans l'ammalgame inverse, oui, certain de mes textes forcent ce renversement de situation, et je conçoit parfaitement qu'on s'en lasse rapidement ! mais, une de mes personalité se force à combattre ces préjugés par l'inversation, malhabile, de ce qui a été enseigné. c'est marrant qu'on ait l'impression que ma vie écrase celle des autres dans ce que j'écris (enfin, j'avais pas remarqué, je vais relire attentivement)parce qu'au contraire, j'essaie de m'envoler vers ce que renferme mon être, et non ce qu'il est, en aparence ... !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :