• Rencontre I ...

    Je préfère de loin la deuxième version, mais celle-ci propose une opposition
    de style interessante.

    Eole soufflait dans mon être,
    Neptune agitait les marées,
    Hephaistos enflammait l'hêtre,
    Athéna montrait ses armées. 

    Venus envoya Cupidon.
    De son arc tirant la flèche,
    Cel'-ci atteignit mon plastron,
    Me faisant lâcher la bêche. 

    Mes pensées fuyant à l'abeille,
    La femme que je vis la veille
    S'empara de mon faible cœur. 

    Je m'approchai de sa personne,
    L'abordai comme Jefferson,
    Et l'enlaçait avec douceur.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :